7 bienfaits surprenants de l’huile d’olive      

Bienvenue au XXIe siècle, où le régime pauvre en graisses est en train de disparaître lentement pour laisser la place à un régime plus riche en graisses et en glucides. Pendant des décennies, nous avons essayé de réduire la quantité de gras consommée pour perdre du poids tout en la remplaçant par un excès de sucre.

Pourquoi la graisse est importante ?

Bien que le régime sans graisses aide à perdre du poids, limiter de façon drastique l’apport en graisses peut être dangereux pour la santé. En effet, la graisse est un macronutriment présentant de nombreux avantages, dont l’absorption des vitamines liposolubles A, D, E et K. Elle constitue également un élément constitutif de chaque membrane cellulaire du corps. Il fournit de l’énergie, ralentit l’absorption d’autres nutriments (pour que vous vous sentiez rassasié plus longtemps après un repas) et est indispensable au bon fonctionnement de votre foie. De plus, la graisse donne un meilleur goût aux aliments.

En outre, saviez-vous que le cerveau humain contient plus de 50% de graisse? Le cerveau a besoin de graisses – et surtout d’acides gras essentiels – pour une santé parfaite. Le corps ne synthétise pas les acides gras essentiels, il a donc besoin d’une alimentation saine.





1. L’huile d’olive est la clé du régime méditerranéen :

Ce n’est un secret pour personne que les Européens du Sud qui ont un régime plus méditerranéen, composé de légumes, de fruits, de beaucoup de poisson et d’huile d’olive, ont une espérance de vie plus longue avec moins de maladies. En moyenne, les Italiens et les Espagnols consomment environ 13 litres d’huile d’olive par personne et par an. Bien que l’ensemble du régime joue un rôle important dans l’état de santé des personnes, il semble que l’utilisation de l’huile d’olive extra vierge soit le principal facteur contribuant à la longévité et à la santé.

Dans une étude menée en 2013, les chercheurs ont suivi deux groupes de personnes pendant cinq ans. Un groupe a suivi un régime méditerranéen riche en graisses, tandis que l’autre a suivi un régime pauvre en graisses. L’incidence des maladies cardiaques, du diabète et de la perte de poids était beaucoup plus faible dans le groupe des graisses plus riches.

Lire la suite dans la page suivante

   
Loading...