Comment traiter les pierres d’amygdale naturellement      

Affectant environ 75% des patients atteints d’amygdalite, les pierres de l’amygdale, ou l’amygdalite, sont très courantes. Cependant, la plupart des Américains ne sont même pas conscients de leur existence! Les pierres de l’amygdale sont causées par des débris dans la bouche qui se logent dans l’amygdale et qui durcissent avec le temps. Alors que la plupart du temps est sans danger, le symptôme le plus commun est hautement indésirable – La mauvaise haleine!

Une étude de 2009 visait à mieux comprendre la création, la composition et l’impact réels des calculs d’amygdale. Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que la composition chimique des calculs pourrait être comparée à celle de la plaque dentaire responsable des caries et des maladies des gencives. Si elles ne sont pas traitées, elles risquent de continuer à croître avec le temps et de devenir un endroit idéal pour la croissance et le développement des bactéries.





 

Le seul moyen avéré de prévenir cette affection est l’élimination complète des amygdales; l’opération peut être réalisée chirurgicalement, en éliminant les tissus où les débris pourraient s’accumuler. Les médecins peuvent recommander cette chirurgie à certains patients, comme ceux qui souffrent de causes répétées d’inflammation et d’infection au niveau des amygdales, mais ce n’est pas la solution pour tout le monde. En connaissant les symptômes et en connaissant le moyen de le traiter, vous pourrez être prêt à gérer la situation si elle se présentait.

La mauvaise haleine n’est pas le seul symptôme de l’amygdalite. En outre, vous devez surveiller la douleur ou l’inconfort de la gorge, la douleur à l’oreille, la difficulté à avaler, l’inflammation des amygdales et la présence de débris blancs. Certaines pierres de l’amygdale anormalement grandes pourraient nécessiter une intervention chirurgicale et une intervention médicale, mais la plupart des cas d’amygdalite pourraient être traités naturellement à la maison.

Lire la suite dans la page suivante

   
Loading...